Le rat

mars 24, 2008

Ladytron – seventeen

Filed under: Musique — lerat @ 3:54

They only want you when you’re seventeen / When you’re twenty-one /You’re no fun.

Ces paroles tournent en boucle pendant deux minutes. La voix de la chanteuse, mélangée à la musique électroladytron.jpgnique, berce.

J’ai réfléchi à la signification de ces paroles, qui sont, à mon avis, assez froides et ténébreuses, mais réalistes. Dans le clip musical ci-dessous, plusieurs filles en uniformes dansent dans une pièce. Une à la fois, elles se font sortir de là : métaphore avec la réalité où les jeunes femmes sont convoitées par les hommes. Leur physique charme. Il est valorisé par les médias, par le cinéma, par la mode, par la pornographie. Leur faible maturité est exploitable. Plus souvent, ces jeunes femmes recherchent la gloire à tout prix, envahies par des modèles féminins telles que des stars de la pop ou du cinéma.

C’est ce que They take a polaroid and let you go / Say they’ll let you know signifie. Les jeunes femmes se font exploiter. Je tombe dans le dramatique, allons danser, maintenant !

Ni connaisseur, ni fan de Ladytron, la profondeur de cette chanson me pousse à mieux les connaître.

Paroles :

They only want you when you’re seventeen

When you’re twenty-one
You’re no fun
They take a polaroid and let you go
Say they’ll let you know
So come on

(*repeat 7 times*)

We only want you when you’re seventeen
When you’re twenty-one
You’re no fun

Vidéo bonus : un show live du groupe Soulwax jouant un « remix » de cette chanson. Dommage que la qualité de son ne soit pas terrible. J’ai découvert cette chanson grâce à ce « remix », qui est, selon moi, bien meilleur que l’original !

mars 17, 2008

Justice au CEPSUM de l’Université de Montréal le 16 mars 2008

img_0116.jpg

En marchant dans Montréal, j’ai trouvé un nouveau testament. Le soir même, j’allais voir Justice. Faut-il croire aux signes ?

.

L’immense croix que Justice trimbale d’un show à l’autre porte à confusion. Est-ce un groupe chrétien ? Beaucoup se posent la question. Ce questionnement ne m’a pas épargné.

.

Les deux membres du groupe, Gaspard Augé et Xavier de Rosnay, nous ont béni, en lançant de l’eau sur la foule, avant de se réfugier derrière leur immense croix électronique. Le froid était encore perceptible, malgré le réchauffement de la salle grâce au DJ Busy P (drôle de DJ habillé « à la québécoise » (chemise à carreaux)), comique et trash à la fois, détruisant ses écouteurs à grands coups au sol à la manière des rock stars. Malgré tout, nous avions nos manteaux parce que les vestiaires étaient pleins.

.
.
Cette croix est le symbole le plus pur de notre croyance en la technologie. Malgré l’individualisation que la technologie creuse entre l’humain et les regroupements volontaires, Justice réussi à rassembler, sous une musique totalement conçue par la technologie, sous un système d’éclairage éblouissant – la fin du tunnel – une masse de croyants prêts à prier au nom de la technologie. La technologie y était réciproque : Justice avec leur musique (malheureusement d’une qualité médiocre, le CEPSUM ne pouvant faire mieux…) les croyants avec leurs cellulaires, leurs appareils numériques : lampions de la nouvelle église de la technologie.
.
Pendant tout le spectacle, les gens n’ont arrêté de former des croix avec leurs bras ou tentaient d’atteindre l’avant de la scène en les poussant le plus loin possible. J’ai senti la musique m’envahir, j’en ai presque joui intellectuellement, j’ai levé mes bras aussi.
.
Ce qui émanait de cette grande messe de la technologie était tout sauf froide, redondante, loin d’être une pâle copie de leur premier album. Ce qui émanait de la grande croix lumineuse, c’était la passion, la créativité et le dynamisme de l’humain. Ce qui a été créé hier ne peut se vivre qu’une seule fois, aucun enregistrement ne pourrait rendre justice à la sensation que les sens de milliers de gens ont pu éprouver ce soir là. Vouloir copier la communion de la nature humaine et de l’avancement technologie est futile.
.
« We are your friends, you’ll never be alone again, COME ONE, COME ONE, COME ON !! », paroles du « hit » de Simian, repris par Justice l’été dernier a fait levé la salle à de nombreuses reprises. Ces deux phrases, ils en ont même abusées, mais au grand bonheur de tous, se laissant entraîner dans un tourbillon de délectation.

.

Voilà un extrait du spectacle de Justice ayant eu lieu au CEPSUM le 16 mars 2008

.

.

We are you friends, you’ll never be alone again : est-ce que vous êtes capables de vous séparer complètement de votre ordinateur, de votre cellulaire, de votre MSN, de votre Facebook, de vos blogs, etc. ? Non, vous ne serez plus jamais seuls. Tel est le message central de ce spectacle.
.
Justice vs. Simian – We Are Your Friends
.
Le plus gros succès de Justice : D.A.N.C.E.
.
.
Merci à mon ami Étienne pour la photo. Encouragez Justice, consommez leur premier album : Cross.
Si vous avez une vidéo du spectacle, d’autres photos ou des commentaires, écrivez-moi : greyrat@gmail.com

juin 4, 2007

Jean Leclerc à Belle et Bum – Le Malheur

Filed under: Musique — lerat @ 9:07

Personnage à connaître : Jean Leclerc. Créateur de Jean Leloup, il l’a tué il y a quelques années en brûlant sa guitare. Véritable légende musicale du Québec, Jean Leloup me manque. J’ean Leclerc n’en pouvait plus de ne plus jouer de la musique, àmon avis, ou bien il voulait encore plus d’argent, ce qui ne surprendrait personne. Il s’est lancé dans un album qu’il a composé de A à Z, nommé Mexico, dans lequel on est transporté dans de petites nouvelles littéraires assez tristes merci.

Voici un extrait live de Jean Leclerc à l’émission Belle et Bum.

mai 27, 2007

Cowboys Fringants – Mon chum rémi

Filed under: Musique — lerat @ 9:07

Groupe québécois devenu un de mes groupes fétiches 🙂

mai 26, 2007

Keith Emerson’s Flying Piano

Filed under: Musique — lerat @ 9:41

Emerson, Lake and Palmer (ELP), est l’un de mes groupe de musique rock progressif des années 70 préférés. Keith Emerson, la « star » du groupe, a un talent certain pour le piano. Sans ce dernier, EMP n’aurait jamais connu sa grande popularité au début des années 70. Le voici dans un spectacle live en Californie en 1974. Il joue du piano pendant qu’il vole dans les airs avec lui !

mai 25, 2007

Schizophrène – Fatals Picards

Filed under: Musique — lerat @ 2:12

Merci à Herbert le grand Khan  pour m’avoir conseillé un groupe de musique français, les Fatals Picards. Pour tout ce qui conçerne la musique française, je suis toujours sceptique… Mais non, ne vous fachez pas cousins français, c’est la même chose avec nous, sauf qu’on tout nos mauvais artistes s’en vont chez vous et qu’ils deviennent plus populaires là-bas qu’ici… Sauf pour quelques exceptions. Qui suis-je pour juger ainsi nos humbles artistes québécois …

Alors frères québécois et autres cousins francophones du monde entier, visionnez ce clip des Fatals Picards. La chanson s’intitule Schizophrène et en l’écoutant, on se sent vraiment schizo 🙂 Les créateurs du clip on fait un beau boulot sur l’effet visuel, malgré la pauvreté de la caméra 🙂

Tricot Machine « Pas fait en chocolat »

Filed under: Musique — lerat @ 3:52

J’achète rarement des disques compacts de groupes francophones, parce qu’habituellement, les chanteurs/chanteuses m’énervent et la musique n’est pas assez originale à mon goût. Je suis tombé sur ce clip fort sympatique d’un groupe que j’ignorais totalement l’existence. L’air enfantin m’a tout de suite charmé, ensuite sont venus les mots chatouiller mes oreilles. De la belles poésie. J’ai acheté leur disque.

 » Junk Drums  » ou percussions recyclées

Filed under: Musique — lerat @ 3:45

Des déchets, la société en produit en quantité industrielle et quand ils se mixtent à deux amis qui se passionnent pour le drum, un mélange explosif. Plusieurs drums de ce genre existent depuis une dizaine d’années, ce que je trouve totalement bien pensée et très écologique !

mai 24, 2007

OK Go – Here It Goes Again

Filed under: Musique,Talentueux sur vidéo — lerat @ 11:46

Avez-vous déjà vu quatre gars danser sur quatre tapis sur une chanson accrocheuse ? Gâtez-vous ici :

janvier 9, 2007

What is love ? – Une nuit au RoxyBury

Filed under: cinéma,humour,Musique — lerat @ 10:48

Les trois personnages d’une nuit au RoXyBury qui dansent une soirée complète ? C’est ce que ça donne :

Page suivante »

Propulsé par WordPress.com.